EN FR
AccueilNouvellesConseils
Partager

Sauvez les dernières manuelles! Tout savoir sur la conduite manuelle.

Découvrez pourquoi plusieurs conducteurs préfèrent manier le levier de vitesse, conseils d’utilisation, et plus!

Publicité


De nos jours, le type de transmission (automatique ou manuelle), ne se retrouve généralement pas en tête de liste des critères de sélection d’un véhicule neuf ou d’occasion. En effet, les automatiques étant omniprésentes, il n’y a même pas besoin de chercher pour en trouver. Mais trouver un modèle qui nous plaît avec une manuelle, ça c’est tout un défi!

Selon les plus récents rapports de l’EPA américaine, moins de 3% des autos, camions et VUS sont équipés d’une transmission manuelle, en nette baisse par rapport à un sommet de 35% en 1980.

Pourtant, il subsiste une communauté de puristes de la conduite (et de coureurs) qui apprécient (ou ont besoin) de véhicules à transmission manuelle, même si ces derniers tendent à disparaître des catalogues des constructeurs. La situation peut s’expliquer par le manque de demande, les conducteurs qui se rendent quotidiennement au travail préférant les automatiques aux manuelles lorsqu’ils sont coincés dans la circulation.

Mais à n’en pas douter, il subsiste un marché de niche pour la transmission manuelle. Pour preuve, les constructeurs ont proposé en 2021 un peu plus de 30 modèles d’autos, VUS et camionnettes avec manuelles, parfois en équipement de série ou d’autres fois en option.

Le présent guide décrit les particularités de la conduite manuelle, les raisons pour lesquelles certains gens les aiment et surtout, comment conduire un véhicule manuel.

 

Qu’est-ce qu’un véhicule à transmission manuelle?  

C’est un véhicule dans lequel il faut appuyer sur une pédale d’embrayage et manoeuvrer un levier de changement de vitesse pour passer d’un rapport de transmission à l’autre. Ainsi, il faut continuellement sélectionner le bon rapport à la suite de pratiquement toute accélération ou tout ralentissement. Les véhicules manuels sont parfois appelés « standard », sous l’influence de l’anglais.

Apprendre à bien conduire un véhicule manuel, c’est intéressant et même amusant, mais il faut s’armer de patience et disposer d’un peu de temps libre. Une fois la technique maîtrisée, une manuelle peut s’avérer une grande source de satisfaction. Pour commencer, il faut apprendre à appuyer sur la pédale d’embrayage avec le pied gauche tout en déplaçant le levier de vitesse avec la main droite. Ah oui, il faut aussi rester concentré sur la route et tourner le volant. La plus grande crainte des débutants est habituellement la possibilité d’étouffer le moteur dans une montée.

 

Véhicule manuel vs automatique

On peut catégoriser les véhicules en deux grands groupes, en ce qui concerne le type de transmission: les manuelles et les automatiques. Avec une boîte de vitesses manuelle, c’est le conducteur qui sélectionne les rapports de vitesse. Avec une boîte de vitesses automatique, c’est un mécanisme ou un ordinateur (ou les deux) qui sélectionne automatiquement le rapport de vitesse le plus approprié. Dans une automatique, les changements de vitesse peuvent être très subtils. Si vous remarquez un léger soubresaut lorsque le véhicule accélère, cela indique que la transmission vient de changer de vitesse.

Cependant, même dans un véhicule automatique, il est parfois possible de garder le contrôle des changements de vitesse, plusieurs récents modèles étant équipés de sélecteurs manuels de vitesse au volant.

 

Faire démarrer un véhicule manuel

Avant de commencer, jetez un coup d’oeil sous le volant, dans la cavité pour les pieds du conducteur, là où se trouvent les pédales. Alors qu’un véhicule automatique comporte deux pédales, un véhicule manuel comporte une troisième pédale appelée pédale d’embrayage; c’est la pédale la plus à gauche.

Appuyez sur l’embrayage avec votre pied gauche, mettez le levier de vitesses dans une position neutre et tournez la clé de contact ou appuyez sur le bouton de démarrage pour faire démarrer le moteur. Pendant que votre pied gauche appuie sur l’embrayage, n’oubliez pas de garder votre pied droit sur le frein pour empêcher la voiture de rouler, surtout si vous êtes dans une pente. Certaines personnes actionnent le frein d’urgence pour maintenir le véhicule en place pendant ce processus, tandis que certains modèles sont équipés d’une fonction de maintien en pente qui immobilise le véhicule lors d’un démarrage.

 

Comment conduire un véhicule à transmission manuelle

  • Sélectionner une vitesse. Maintenant que le moteur tourne, maintenez la pédale d’embrayage enfoncée et déplacez le levier de vitesse en première.
  •  Relâcher lentement l’embrayage et soulever le pied droit de la pédale de frein. Votre pied droit ne devrait plus toucher au frein ou le frein d’urgence devrait être désactivé. Immédiatement après avoir libéré votre pied droit, appuyez tout doucement sur l’accélérateur. Cette série de mouvements doit s’effectuer tout en douceur, sans brusquerie. Vous devriez bientôt sentir que le véhicule se met en mouvement.
  •  Retirer le pied gauche de l’embrayage. À ce stade, votre pied gauche ne devrait plus toucher à l’embrayage; seul votre pied droit se trouvant sur l’accélérateur.
  • Enfoncer à nouveau la pédale d’embrayage. Alors que vous prenez de l’élan, arrive le moment de passer la deuxième vitesse. Appuyez à nouveau sur l’embrayage avec votre pied gauche et retirez votre pied droit de l’accélérateur.
  •  Sélectionner le second rapport. L’embrayage demeurant enfoncé, déplacez le levier de vitesse de la première à la deuxième. La première vitesse se trouvant généralement dans le coin supérieur gauche du sélecteur et la deuxième dans le coin inférieur droit, il faut donc abaisser le levier en ligne droite. Encore une fois, relâchez l’embrayage lorsque votre pied droit appuie sur l’accélérateur. Il vous faudra un peu de pratique et de patience pour apprendre à produire une transition en douceur et aussi, au bon moment.
  •  Recommencer. Vous devez répéter ce processus lors de chaque passage de vitesse, au fur et à mesure que vous accélérez.
  •  Pour ralentir. Lorsque le véhicule ralentit, il suffit d’inverser le processus: appuyez sur l’embrayage avec votre pied gauche tout en rétrogradant avec le levier de vitesse.
  • Arrêter le véhicule. Pour immobiliser le véhicule, comme à un feu de circulation, appuyez sur le frein comme vous le feriez normalement. Lorsque le véhicule arrive presqu’à l’arrêt, enfoncez complètement l’embrayage.
  • Retour au neutre. Sélectionnez à nouveau le neutre. Vous pouvez maintenant retirer votre pied gauche de l’embrayage tout en maintenant votre pied sur le frein. Pour repartit, il faut répéter toutes les étapes décrites ci-dessus!

L’apprentissage du moment approprié pour passer les rapports est l’autre aspect essentiel de la conduite manuelle; il faut les changer au bon moment pour éviter d’étouffer le moteur. Il suffit habituellement d’un peu de pratique, puis éventuellement, vous acquerrez les bonnes sensations. Lors d’une accélération, écoutez la montée en régime du moteur et ressentez la puissance transmise aux roues: le véhicule vous dira qu’il est temps de changer de vitesse. Des sensations semblables s’appliquent lors d’un ralentissement. Certains véhicules sont équipés d’un indicateur qui suggère le moment approprié pour passer les rapports.

 

Avantages d’une transmission manuelle

Lorsqu’on maîtrise la conduite d’un véhicule manuel, on saisit rapidement pourquoi les puristes les préfèrent. Il y a plusieurs avantages à conduire en manuel, par exemple:

  • Contrôle ultime de la puissance du véhicule. Une boîte manuelle procure un plus grand contrôle sur la vitesse et la maniabilité du véhicule.  
  • Meilleure accélération. Lorsqu’on décide soi-même du passage des rapports, on contrôle parfaitement le profil d’accélération du véhicule. Si on souhaite obtenir une accélération plus virile, il est possible conserver un rapport un peu plus longtemps qu’il ne serait possible avec un véhicule automatique.  
  • Plus économique. Puisque ce type de véhicule n’est plus en forte demande, ils ont tendance à être plus abordables que leurs homologues à transmission automatique. Toutefois, cette règle ne s’applique pas toujours du côté des voitures de performance ou de sport, où la manuelle est en plus grande demande et coûte parfois plus cher qu’une automatique.
  • Plus agréable dans les fortes pentes. Le passage manuel des vitesses procure un meilleur contrôle de la puissance en montée, alors qu’en descente, un meilleur contrôle du frein-moteur économise grandement les freins des roues. 

 

Une transmission manuelle vous convient-elle? 

La conduite d’un véhicule à transmission manuelle peut être des plus agréables. Le maniement du levier de vitesse procure une expérience de conduite plus organique et pratique par rapport à un véhicule automatique.

Le passage rapide des rapports peut s’avérer excitant en accélération, par exemple lors d’une rétrogradation sur l’autoroute pour dépasser un autre véhicule. Bien que tout ça semble bien agréable, une manuelle n’est pas pour tout le monde. 

Si vous êtes un apprenti conducteur et venez tout juste d’apprendre à opérer un véhicule, il est probablement préférable de commencer avec un véhicule automatique avant de passer à un modèle à trois pédales. De plus, si vous n’avez vraiment pas le temps de passer des jours, des semaines ou parfois même quelques mois pour bien maîtriser toutes les subtilités d’une manuelle, alors ce type de véhicule ne vous conviendra pas.

En effet, l’apprentissage de la conduite manuelle peut s’avérer fastidieux quand on n’a vraiment pas la possibilité de faire quelques erreurs et de rallonger ses déplacements de quelques minutes.

Enfin, une automatique est idéale si vous vous souciez uniquement de passer du point A au point B et que le plaisir de conduite s’avère un critère secondaire d’appréciation d’un véhicule. 
 

Partager
Publicité
Publicité

Trouvez le prix de votre véhicule neuf ou d’occasion

Cabriolet
Coupé
Hayon
Camion
Berline
VUS
Fourgonnette
Familiale
de Luxe
Hybride/Électrique
Publicité

Trouver mon prochain véhicule